Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Les groupes

Représentations

publié le , mis à jour le

Le groupe Représentations a émergé avec l’objectif d’identifier les personnes travaillant au sens large autour de la collecte, du traitement, de la représentation des données (localisées). On peut y parler de géomatique, de toute sorte de cartographie (classique, par anamorphose, dynamique, interactive, animée...), de système d’information géographique (SIG), de dataviz, de géoviz, de traitements statistiques, graphiques, cartographiques des données, de sémiologie, mais aussi de cartes mentales, expérimentales, sensibles, critiques, de colloque, de formation, de manifestation scientifique grand public…

Peu nombreux, parfois isolés au sein de leur structure, les ingénieur·e·s se retrouvent, par hasard, en marge de rencontres scientifique ou grand public (par exemples, le festival international de géographie, le colloque Sagéo, le comité français de cartographie, le printemps des cartes, etc.). C’est sur la base de ces rencontres et moments de discussions informelles qu’est initié, au sein de Mate-shs, le groupe Représentations. Nous participons aux groupes locaux existants (Lyon-Saint-Étienne, SO-MATE (Toulouse-Bordeaux-Pau, Limoges, La Rochelle), GLISSS (Strasbourg), Normandie (Caen-Rouen) et certains d’entre nous se croisent lors des JA nationales et ANF Mate-shs.

Fonctionnant de façon plutôt informelle, sur la base de nos intérêts et le hasard de nos emplois du temps, nous proposons dans le cadre de ce groupe Représentations de recenser des projets et rencontres dans lesquels plusieurs d’entre-nous sont impliqués, en tant qu’organisateur·trice·s et/ou simples participant·e·s.

 

Atelier GEOVISU

L’atelier de recherche MONDIS-GEOVISU (2017-18) (GEO-)VISU (2019) autour de la question des données localisées, de leur collecte, de leur traitement et analyse et de leur représentation, initié à Toulouse (UMR LISST) par Najla Touati et Laurent Jégou dans le cadre d’un programme de recherche de Yann-Philippe Tastevin, et poursuivi ensuite sur le thème Visualiser le climat avec Julia Hidalgo, est un format exemplaire de rencontre autour de la question des verrous dans la représentation des données en cartographie/géomatique, offrant une part importante à la sémiologie, mais pas que. Le programme de ces ateliers se fonde sur l’exposé d’un certain nombre de problématiques de représentation et de discussions pour cerner, caractériser et analyser ces difficultés et, le cas échéant, lever un certain nombre de verrous. Un groupe d’ingénieur·e·s cartographes/géomaticien·ne·s ont été sollicité·e·s au coeur du projet pour mener ces réflexions sur la représentation des données localisées. Le temps manque pour exploiter et mener des travaux de recherches sur la base de ces réflexions.

Les ateliers GEOVISU sont actuellement menés par un collectif (Françoise Bahoken, Anne-Christine Bronner, Laurent Jégou, Grégoire Le Campion, Marion Maisonobe, Julie Pierson, Olivier Pissoat, Najla Touati). Ce sont des ateliers itinérants qui ont pour but de permettre aux ingénieur·e·s de faire venir d’autres ingénieur·e·s dans leurs laboratoires et de discuter sur la représentation des données pour des sujets assez complexes en termes de visualisation.

La deuxième édition a été soutenue par MATE-SHS. Pour l’année 2019/2020, ils auront lieu à Bordeaux à l’UMR PASSAGES.

Atelier de cartographie expérimentale

A l’inverse, l’Atelier de cartographie expérimentale, co-organisé et coordonné principalement par Anne-Christine Bronner (SAGE, Strasbourg) et Florence Troin (CITERES, Tours), relevant plus d’un cadre type action culturelle, propose une approche "sensible" de la cartographie à travers plusieurs protocoles expérimentaux.
Strasbourg en 2017, Tours en 2018, Bordeaux en 2019.

Les actions nationales de formations et écoles thématiques

L’école thématique GEOVIZ (GDR MAGIS) et l’ANF DATAVIZ (MATE-SHS) ont permis à quelques ingénieur·e·s géomaticien·ne·s/cartographes de partager à une semaine (voire deux) intensive(s) de formation autour de la représentation (dynamique) des données à l’automne 2018. Pour tout savoir sur la cartographie, retrouvez l’ensemble des contenus concoctés par Marie-Laure Apers-Trémélo, Nicolas Lambert et Hervé Parmentier en cliquant sur ce lien ou pour prendre connaissance du Manifeste des cartographes.

Le Groupe réfléchit à un projet d’ANF autour de la cartographie transformationnelle pour 2021.

 

Printemps des cartes

Festival créé en 2018 à Montmorillon (Vienne) par un collectif de géographes, cartographes, artistes et passionnés de la carte sous toutes ses formes. Deux éditions ont d’ores et déjà eu lieu avec les thèmes suivants : "Redessinez le monde" en 2019. L’évènement prend la forme d’ateliers et de conférences ouvertes au grand public ou réservées aux scolaires. Plusieurs membres du groupe y ont pris part : Dominique Andrieu, Marie-Laure Apers-Trémélo, Anne-Christine Bronner, Matthieu Lee, Nelly Martin, Florence Troin.

 

Liste (non exhaustive) des membres du groupe :

  • Dominique ANDRIEU, MSH Val de Loire, Tours,
  • Marie-Laure APERS-TRÉMÉLO, ESPACE, Aix-en-Provence
  • Anne-Christine BRONNER, SAGE, Strasbourg
  • Armelle COUILLET, IDEES, Rouen
  • Nicolas LAMBERT, RIATE, Paris
  • Matthieu LEE, Université de Poitiers, Poitiers
  • Nelly MARTIN, MIGRINTER, Poitiers
  • Hélène MATHIAN, EVS, Lyon
  • Hervé PARMENTIER, EVS, Lyon
  • Julie PIERSON, Passages, Bordeaux,
  • Olivier PISSOAT, Passages, Bordeaux
  • Najla TOUATI, LISST, Toulouse
  • Florence TROIN, CITERES, Tours

Contact  : Toute personne de la petite liste ci-dessus.